Envie de tout quitter pour un Tour du Monde ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir tout quitter pour un Tour du Monde : boulot, famille, quotidien, amis, confort. Tout ça pour quoi ? Pour partir parcourir le Globe, ses merveilles, rencontrer de nouvelles cultures et apprendre de nouvelles façons de vivre !

Sortir de sa zone de confort devient aujourd’hui un vrai choix de vie pour toujours plus de personnes. Et nous avons la chance de vivre à une époque où nous avons les moyens de voyager loin et longtemps.

Preparer tour du monde

Dans cet article, on va partager avec vous tout ce qui précède un voyage au long cours et ce qu’il faut avoir en tête pour se préparer au mieux. Que ce soit pour aller vivre à l’étranger ou tout simplement pour faire le Tour du Monde, on vous donne nos conseils basés sur nos propres expériences et rencontres.

Cet article sera le premier d’une série d’articles autour du thème de la préparation à un voyage au long cours. Il sera un peu comme le sommaire, ou la check list des sujets sur lesquels vous devez vous poser et réfléchir, afin de préparer votre départ.

Pourquoi se lancer dans un tour du Monde ?

Avant de poser le pied sur une terre inconnue, il faut comprendre les raisons qui poussent de plus en plus de gens, et surtout des jeunes, à quitter leur foyer et faire le tour du Monde.

Un quotidien ou un travail ennuyeux

En France, comme dans beaucoup de pays occidentaux, nous faisons de plus en plus d’études, pour ensuite être immergés assez rapidement dans un travail plutôt intellectuel, et rapidement usant mentalement et ennuyeux.

Nous l’avons énormément vu lors de nos rencontres à travers la planète, nous sommes nombreux à nous poser la question de l’intérêt du métier que nous exerçons, et de son utilité personnelle et sociale. Cette remise en question de notre quotidien au travail nous pousse à la réflexion et à essayer de comprendre quel est l’intérêt de notre temps passé sur Terre si c’est pour le consacrer à une vie de bureau bien rangée ?

Thomas Bureau Blog

De plus, nous sommes nombreux à vivre un quotidien « boulot métro dodo », assez peu épanouissant. Tous les matins, 5 jours par semaine, 47 semaines par an, et pendant 40 ans (soit minimum 9400 jours…), nous allons vivre au son de notre réveil, des temps de travail, des temps de repas, et du temps pour dormir ! Avec au final, trop peu de temps pour soi, pour ses proches, et pour les autres.

A 24 ans, tu n’as plus l’âge d’apprendre

Chez nous, on te met sur les bancs de l’école au plus jeune âge, et la tendance est au renforcement de cette vision de la vie. Si avoir permis au plus grand nombre d’avoir accès à l’éducation est une chose primordiale, on a tendance à trop vouloir concentrer et limiter cette période d’instruction à notre jeunesse. Et bien souvent, cette instruction est la même pour tous, sans vraiment que celle-ci soit remise profondément en cause.

Arrivés à la vingtaine, nous sommes priés de nous trouver une voie, un travail, une situation, et si possible de ne pas trop en changer jusqu’à notre retraite.
C’est à notre sens oublier que l’être humain à la capacité intellectuelle de pouvoir continuer à s’émerveiller et à apprendre à tous les âges de la vie.

Guide indonesie

Pourquoi s’arrêter d’apprendre aussi jeune, alors que la richesse de notre Monde nous tend les bras et que nous pourrions passer des vies entières à nous instruire et à découvrir sans jamais se lasser ?

Fuir une réalité trop dure

Lors de nos rencontres en tour du Monde, on a aussi pas mal croisé de gens qui fuyaient des contextes peu agréables. Que ce soit d’ordre familiale, affectif ou autre, on voit bien que certaines personnes ont besoin de retrouver de la liberté et de prendre une bouffée d’oxygène.

Pour cela, il faut malheureusement être parfois un peu égoïste et se recentrer sur soi, le temps de retrouver un état serein et de pouvoir à nouveau revenir vers les siens.

Thomas Chili Atacama

Larguer les amarres et les liens nous rattachant à notre quotidien peut être une très bonne solution à partir du moment où l’on ne se fait pas de fausses idées. Cela permet de se recentrer plus facilement sur soi, tout en ayant la liberté de s’ouvrir à de nouvelles rencontres, de nouvelles découvertes et de nouvelles cultures. Bien sur, tout cela est réalisable à la maison, mais ce sera bien plus difficile.

Des challenges et de l’adrénaline !

Les plus sportifs et casse-cous d’entre nous voudront quant à eux se prouver qu’ils peuvent se mettre des défis de plus en plus grands.

Que ce soit gravir le plus haut volcan, nager avec des animaux de plusieurs mètres de long, ou partir en trek en totale autonomie pendant des jours voire des semaines, on a parfois envie en tour du Monde de se prouver notre valeur, ou de la démontrer aux autres.

Rafting nouvelle zelande

Qui n’a jamais souhaité épater la galerie avec un post sur Facebook, une photo sur Instagram, ou une vidéo sur YouTube ?

On a tous une bonne mauvaise raison de ne pas faire le tour du Monde

Ça y est, vous commencez à rêver de parcourir des kilomètres pour faire le tour du Monde et ses merveilles, ainsi que pour rencontrer des gens que vous n’aurez jamais connus autrement ? C’est génial !

Carte Monde voyages
Alors, on va où ?

Mais c’est aussi maintenant que vous allez commencez à vous trouver tout un tas de bonnes raisons, enfin, de mauvaises raisons, pour ne pas vous lancer. Ou pour reporter indéfiniment votre départ…

  • Ce n’est pas le bon moment : Il n’y a pas de bon moment ! Moi (Thomas), je suis parti à un moment qui me paraissait le meilleur, mais au vu des rencontres que l’on a faites avec Morgane, on s’est rendu compte qu’il y a de tout dans les voyageurs, et qu’on peut vraiment partir quand on veut !
  • Je n’ai pas d’argent : Nous, on avait un peu d’argent, mais certains partent du jour au lendemain, en mode auto-stop. Je pense à Ludovic Hubler, parti pendant 5 ans en stop ! C’est clair que nous, on essaie de toujours avoir un matelas financier nous permettant de ne pas être trop stressés. Mais ce sont les voyageurs avec le moins de moyens qui touchent le plus les habitants des pays qu’ils traversent. Plus vous galérez, plus on vous aide ! En Occident, on ne vit pas au jour le jour, et on croit qu’il faut toujours avoir 10 ans de salaire en avance pour se bouger. C’est faux. Et s’il le faut, faites-vous violence pendant plusieurs mois ou années pour mettre de l’argent de côté. C’est toujours possible pour ceux qui sont prêts à renoncer à des choses plus superflues
  • J’ai peur de perdre mes amis : J’avoue, les relations amicales peuvent changer à cause des longues distances. Mais honnêtement, cela est aussi bénéfique et peut permettre de ne retenir que les vrais amis, ces êtres chers qui seront là pour vous peu importe les situations que vous vivrez. Ce qui est le plus dommageable pour vos anciennes amitiés finalement, c’est que vos voyages vont vous changer VOUS en profondeur, et que votre rapport aux autres en sera modifié. On se sent clairement plus proches de certains de nos amis maintenant, et peut-être un peu moins de certains autres. C’est ainsi, la vie nous change, acceptons-le c’est pour le mieux 🙂
  • Et ma famille ? Quitter sa famille peut être un peu plus délicat, surtout que vous ne serez peut être pas disponible en cas de gros pépins. Un accident ou une maladie grave peut survenir, et vous ne serez alors pas auprès des vôtres pour les accompagner. Moi j’avais très peur de perdre mon arrière-grand-mère (née en 1916 !!!). J’ai vécu dans la même ferme qu’elle pendant plusieurs années, donc je me sens vraiment proche d’elle. Je suis rentré en France 1 mois après ses 100 ans, je ne vous cache pas que la revoir m’a énormément touché. Le risque existe, mais il sera toujours là, et pour tout le monde. C’est dur, mais chacun doit être capable de comprendre que ce ne peut pas être un motif pour ne pas se lancer à l’assaut du Monde ! Et si vraiment il le faut, dites-vous qu’il y a des aéroports partout sur Terre pour rentrer chez vous temporairement
  • Mais j’ai un CDI !!!! Alors oui, notre économie nationale n’est pas au mieux de sa forme. Mais votre boite, elle a toujours vécu sans vous avant, et vous aussi ! Vous n’avez pas attendu la création de cette entreprise pour vivre. Il y aura toujours des CDIs, et cette pause peut vous permettre de vous réorienter. On a croisé beaucoup de gens, notamment issus d’écoles de commerce ou d’ingénieur, qui souhaitaient donner plus de sens à leur vie et à leur travail en rentrant au pays. C’est une opportunité, pas une contrainte, ni un trou sur votre CV ! J’ai pu en rentrant en France voir que les employeurs valorisent beaucoup ce genre d’expériences de vie, qui sont très formatrices et font grandir les gens. Et si vous avez peur du retour, négociez un congé sabbatique. C’est toujours cool de retrouver un poste dès le retour au bercail
  • Non mais là, c’est l’été, je profite avec mes potes : bon celle-là, j’avoue, je ne l’ai jamais entendue… Mais sachez que c’est toujours l’été quelque part dans le Monde, alors le soleil, c’est à vous d’aller le chercher ! 🙂
  • Toi, t’es courageux, moi j’ai trop peur : Celle-là en revanche, je l’ai entendue environ 1 milliard de fois ! Moi j’ai tout le temps peur. Et le courage, c’est justement de relever le défi malgré ses peurs et ses angoisses. Celui qui n’a pas peur n’a pas besoin de courage. Après, faut essayer de voir les choses les unes après les autres. Il faut quoi pour partir loin ? Un billet d’avion. Ben voilà, faut juste acheter un billet d’avion, facile, ça prend 5 minutes sur Internet ! On verra ensuite comment on s’organise pour être prêt le jour J
  • J’ai des enfants, c’est trop dangereux : Rassurez-vous, il y a des mamans, des papas, et des enfants partout dans le Monde ! C’est bien qu’on doit pouvoir y vivre avec nos petits bambins. En Asie et en Australie, on a rencontré pas mal de familles qui voyageaient avec leurs enfants, parfois même très jeunes ! Alors oui, c’est mieux s’ils peuvent garder des souvenirs de leurs périples. Mais ne vous inquiétez pas, les enfants sont plus flexibles que les adultes, et vous trouverez toujours les produits de première nécessité partout ou vous irez. Quant à l’école, la France permet de faire l’école à ses enfants pendant vos voyages
  • J’aime pas les vaccins… Personne n’aime se faire piquer et injecter des produits dans le corps. Mais oui, pour certains pays ou certaines régions, il est parfois nécessaire de passer par la case vaccination. A vous de vous renseigner en amont sur les vaccins obligatoires ou conseillés, selon les endroits que vous souhaitez visiter. Vous pouvez soit aller dans des pays ne nécessitant pas de vaccins, soit ne faire que les vaccins obligatoires. C’est vous qui décidez, ne l’oubliez pas ! S’il ne faut pas négliger les risques car des gens meurent de ces maladies, il ne faut pas non plus avoir excessivement peur et penser que l’on va tout attraper. Je me suis fait mordre par un singe en Indonésie en 2015. Et j’ai refusé le traitement contre la rage qui doit se faire dans les 3 jours après une morsure à risque. Je suis toujours là, même si je vous avoue que j’ai eu très peur pendant quelques temps ! (tiens j’ai encore un peu de bave qui sort de ma bouche…)

Organiser son tour du Monde

Ça y est, on t’a convaincu ? Maintenant que tu te vois comme le prochain Indiana Jones, il va falloir rentrer dans le vif du sujet. Et être un peu plus pragmatique 🙂

Materiel tour du monde

Le plus pratique à ce stade, c’est de se faire une checklist. Elle comporte tout ce qu’il va te falloir accomplir AVANT de monter dans ton avion (ou dans une auto, ou de poser tes fesses sur ta moto) :

  • Budget
  • Pays à visiter
  • Vaccins
  • Visa
  • Billet d’avion
  • Quitter son job et son domicile
  • Moyens de paiement (carte bleue, liquide, …)
  • Assurance voyages
  • Matériel électronique
  • Matériel de voyage et de randonnée
  • Guides de voyages
  • Tournée des adieux

Voilà, c’est un peu notre guide cette liste. Celle qui va vous permettre de ne rien oublier, et de vous sentir le plus prêt possible pour cette aventure.

Rendez-vous dans un prochain article pour approfondir les thèmes de cette liste ! Et en attendant, pensez à regarder sur YouTube toutes ces vidéos qui existent pour préparer un tour du Monde 🙂

2 commentaires sur “Préparer un Tour du Monde

  1. Allo.
    Très sympa ce p’tit article.
    Par contre, ne pas se faire vacciner après s’être fait mordre…attention.
    Le cas de la norvégienne décédée il y a qlqs jours après s’être fait mordiller par un chiot me fait penser que les vaccins sont utiles. Elle est décédée presque 3 mois après son retour et la morsure

    1. Salut !
      Je suis tout à fait d’accord, les vaccins sont très importants. Et crois-moi que si je m’étais fait mordre par un chien, c’était traitement direct ! Les chiens sont, en Indonésie, le premier vecteur de cette maladie. Par ailleurs, le vaccin préventif de la rage ne suffit pas. En cas de risque, il faut aussi se soigner (même si on a plus de temps et moins de contraintes que si le vaccin préventif n’a pas été fait)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.