Perth, joyau de la côte Ouest

Catégories Australie, Western Australia0 Commentaire

S’organiser rapidement pour rester

On commence à en avoir l’habitude, mais arriver dans une nouvelle ville, c’est toujours difficile. De nouveaux repères à prendre, de nouveaux lieux à découvrir, trouver du travail et s’installer rapidement, autant de petites choses à régler avant d’être serein.

Heureusement, on connait des gens sur place, puisque nous rejoignons Elodie et Julien, nos amis de Cairns. Ils vont nous permettre de squatter l’allée de leur maison de colocation pour y dormir dans notre van, et nous aider à faire nos premiers pas de la ville. Et puis bon, se faire une petite camemflette pour fêter nos retrouvailles, ça inaugure de bonnes choses pour la suite !

Perth by night
Perth by night

Alors Perth, c’est une ville assez spéciale. C’est une grande ville très isolée, qui a mis un peu plus de temps que ses homologues d’Australie a se développer, mais qui depuis profite d’un contexte économique assez favorable. Le secteur minier de cet état, bien qu’un peu en retrait, a permis un essor de la région et Perth fait partie des villes les plus riches du Monde. Ici, il y a d’ailleurs toujours quelque chose à faire pour alléger sa bourse. Les Australiens sont visiblement assez tranquilles sur les finances ici. Du moins, c’est l’impression qu’il se dégage.

Si l’on veut pouvoir rester ici, il va falloir vite travailler. Morgane va faire le nécessaire pour trouver un job dans le nettoyage de maisons et de bureaux. Pour ma part, un tuyau me permet d’aller travailler dans un restaurant, d’abord comme « runner », le gars qui fait toutes les tâches ingrates, puis comme barman. Je n’avais aucune expérience dans le domaine, mais mon patron m’a appris les rudiments pour faire cocktails et cafés au lait, le pied !

Street art
Street art

Straya Day

En France, nous avons le 14 Juillet, jour de fête nationale. Ici en Australie, c’est le 26 Janvier que cette fête nationale est tenue. Elle célèbre la création de la première colonie britannique de 1788. Les locaux l’appellent Straya Day !

Ce jour-là, tout le monde y va de ses accessoires et costumes aux couleurs du drapeau australien arborant la Croix du Sud, une constellation visible uniquement dans l’hémisphère sud et pointant vers… le sud !

Straya Day ! Jour de fête nationale
Straya Day ! Jour de fête nationale

Malheureusement, si cette histoire peut en réjouir certains, elle rappelle aussi aux premiers habitants du pays, les aborigènes, tout ce qu’ils ont subi à partir de là. Beaucoup de blancs et d’aborigènes défilent contre cette manifestation, en évoquant eux le Survival Day.

Quoi faire à Perth ?

Comme on le disait plus tôt, il y a toujours de bonnes occasions pour dépenser son argent ici. Les Australiens étant très friands de manifestations et festivals dans les villes.

On s’essaie notamment au Water Slide dans les rues du centre-ville. Il s’agit d’une longue structure gonflable sur lequel coule un filet d’eau permettant de faire de longues glissades sur des bouées. C’est vraiment très drôle, mais attention à la vitesse et à la position ! On se fait un peu mal aux cervicales.

A côté de cela, il y a régulièrement des festivals autour de la gastronomie du monde, et aussi un dédié uniquement à la nourriture française !
Enfin, il y a de temps en temps un cinéma en plein air qui permet de profiter de la douceur du climat. On se croirait dans les films américains où l’on est dans la voiture avec sa nourriture, assis tranquillement pour profiter d’un bon film.

  • Nos amis et colocs, Elodie et Julien se joignent à nous pour de belles glissades !

A voir dans Perth

Le jardin botanique de Perth, Kings Park, est un super endroit où les citadins aiment venir le weekend. Que ce soit pour visiter les jardins, voir des expositions, se faire des pique-niques, se recueillir sur le mémorial, ou tout simplement pour profiter de la superbe vue sur la Swan River et sur la Skyline de la ville, les occasions ne manquent pas pour venir flâner ici !

C’est vraiment le premier endroit à voir à Perth.

Dans le centre-ville, il ne faut pas manquer Forrest Place et son fameux Cactus. Une œuvre d’art original qui trône sur la place principale de Perth.
Non loin de là, vous pourrez également vous immerger dans le London Court, une reconstitution d’une ancienne rue britannique. Assez déroutant au milieu des ces immenses buildings de verre et d’acier.

Il faut également aller profiter du front de mer (enfin de rivière…), sur les quais, pour aller visiter la Bell’s Tower. 12 de ses cloches viennent de l’église de Trafalgar Square, et ont été données à l’occasion du bicentenaire de 1788.

Sur ses quais vous trouverez également des bars et restaurants, et notamment un restaurant indien où vous mangez ce que vous voulez, et payez ce que vous souhaitez. Un très bon moyen de faire une bonne action, l’argent servant à des personnes handicapées, et de se restaurer pour pas cher.

Et pourquoi pas prendre un bateau vers Rottnest Island ? Vous trouverez des opérateurs vous permettant de réaliser des excursions à la journée vers cette île emblématique de la région, maison des adorables Quokkas !

Les machines nantaises de Royal de Luxe débarquent !

Surprise de notre séjour, on apprend que la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe, basée à Nantes et qui est célèbre pour ses machines géantes, va venir à Perth !

Cette compagnie étant une fierté de Nantes, il est hors de question de manquer cela. Et si on se demandait comment ils allaient être reçus en Australie, on sera vite rassurés. Comme à chaque déplacement autour du Monde, c’est un franc succès, et les locaux se déplacent en masse lors des différentes journées où ils sont là. Chaque jour, la petite-fille et le scaphandrier s’animent pour se rendre à différents points de la ville, écrivant une histoire mêlant l’univers de Jules Verne et l’histoire ancestrale des aborigènes d’Australie.

Où sortir le soir ?

Comme à Brisbane, c’est assez simple de trouver les bons quartiers pour profiter des soirées de Perth. Il y a le centre-ville bien sur, mais il est en fait assez calme, et on n’y passe finalement pas trop de temps le soir.

Nous, on tombe plutôt sous le charme de deux quartiers :
Mount Lawley, dans lequel on va prendre nos habitudes en couple dans différents restaurants (Grill’d, 2 fat indians et Solomon’s café dans lequel nous découvrons la cuisine crue et végan, un lieu super !)
Northbridge, le quartier festif de la ville, on y va pour les bars entre copains et les fast foods (Dough Pizza, Brass Monkey, Guzman y Gomez, The Game Sports Bar et le Mustang). Il y a souvent des animations pour les jeunes et les backpackers dans ce quartier, ce qui permet de sortir pour pas trop cher !

Nos petits chez nous

Pour finir cet article, on va évoquer nos logements.

En arrivant à Perth, on a vite décidé que la meilleure option pour nous serait la colocation avec d’autres backpackers. On ne voulait surtout pas retomber dans le piège du backpack. Si on avait passé de très bons moments à Cairns en backpack, avec de belles rencontres, on s’est aussi vite laisser aller à retomber à certains travers que l’on voulait éviter.

Donc à peine arrivés, nous avons trouvé une première coloc dans le quartier de Highgate, avec un couple d’anglais, et un autre couple formé par un anglais d’origine indienne et une allemande. C’est elle qui me permettra de trouver mon premier boulot dans un restaurant.

Si on s’entend bien avec ce dernier couple, la relation est un peu plus froide avec les anglais. Mais au bout de quelques semaines, tout ce petit monde est parti, et on propose donc à nos amis Élodie et Julien de venir habiter avec nous. On complètera la maison avec un autre couple de français, Géraldine et Florian, qui sont là uniquement pour 1 an.

On se sent plutôt bien ici, et on commence à bien aménager notre vie, avec nos premiers légumes dans le jardin, et l’ajout de meubles sur la terrasse. Mais l’histoire tourne mal quand notre loueur, qui loue lui-même plusieurs maisons à une agence, est rattrapé par ses arnaques et ses dettes et perd ses contrats. Nous sommes donc dans l’obligation de quitter aussi les lieux.

Si Géraldine et Florian continueront leurs aventures en partant vers les Territoires du Nord, Élodie et Julien décident de louer à leur nom une autre maison près de Hyde Park, et de nous sous-louer une chambre avec eux. Nickel ! On retombe ainsi tous sur nos pieds, même si on a perdu quelques dollars dans l’histoire…

Habiter entre français, mine de rien, ça permet aussi de se reposer après des journées entières à parler anglais, et de pouvoir célébrer certaines fêtes ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.