La Great Ocean Road

Catégories Australie, Victoria0 Commentaire

Au pays du surf

L’Australie ça fait penser à plein de choses. Les koalas, les kangourous, l’outback et Uluru, Crocodile Dundee, mais surtout, les plages et le surf !
Il existe pas mal de spots dans ce pays, mais il est des coins mythiques, où se jouent des compétitions internationales de ce sport de glisse, qui méritent de s’arrêter. La Bell’s Beach, théâtre de la Rip Curl Pro, en fait partie. Nous le découvrons avec une grande surprise, mais en fait notre passage par cette plage coïncide avec une manche de cette compétition. Cool, on va voir nos premiers surfers ! On pose nos fesses sur le sable, et on se laisse une petite heure à profiter du spectacle que nous offrent ces pros de la glisse.

Bon je ne vous cache pas que nous partirons un peu déçus, le temps et les vagues n’étaient pas vraiment au rendez-vous. Mais c’était tout de même une expérience sympa, surtout qu’on ne s’y attendait vraiment pas ! En plus, étant un fan du film Point Break, je profite de cette plage où était censé se dérouler la dernière scène…

Mais ce n’est que le début de ce nouveau road trip, et on compte bien ne pas en rester là ! D’ailleurs, pour ce road trip, on est parti sur une voiture sans tente, de type break. On est pas passé par Wicked Campers, mais par Autobarn. A première vue, cela avait l’air d’être une bonne idée pour économiser un peu, mais en fait à 3 dans le coffre, c’est un peu compliqué pour dormir. Il faut toujours que l’un de nous soit sur le côté… Et je ne vous raconte pas le bordel !

Notre nouvelle maison
Notre nouvelle maison

Ça sent l’eucalyptus…

Au cours de nos balades, nous découvrons une nouvelle odeur de ce pays : l’eucalyptus. Ces arbres sont nombreux ici, et nos sens sont enivrés par cette essence.
Et qui dit eucalyptus, dit koalas ! Ils peuplent la région, même si ils sont aujourd’hui en danger. Les pauvres ne vivent que de cette plante, et ils logent dans les branches de ces arbres. Avec le recul des forêts d’eucalyptus, leur population diminue.

Koala
Koala

Des cochons et des apôtres

Le point d’orgue de la Great Ocean Road, ce qui déplace des foules de touristes, ce sont les 12 apôtres. Également appelés petits cochons, on ne sait plus trop en fait combien ils sont ni ce qu’ils sont…
Ce qui est sur, c’est que comme en Tasmanie, c’est l’érosion qui a fait son œuvre ici. A force de vagues, la mer a creusé les falaises, cassant la roche pour former des arches tout le long de la côte sud de cet état. Au fur et à mesure, ces arches et ces ponts se sont écroulés, et ont alors laissé des îlots au milieu de l’eau. Le dernier n’est pas si vieux, et il me semble que des touristes avaient du être évacués par hélicoptère après la chute du pont de pierre.

Camping à l’australienne

La voiture, c’est sympa, mais parfois pour dormir le soir c’est un peu la galère. Alors on est toujours ravis quand on sort de l’ordinaire, et nous avons eu la chance, un soir, d’être invités par une famille australienne et leur ami asiatico-néo-zélandais à partager leur repas au coin du feu de camp. Un super moment, où l’on partage un peu de nos cultures, et aussi les marshmallows grillés !
Le lendemain, ils nous convient à une promenade en bord de mer avec eux et on profite à fond de ce moment, y compris avec les enfants pour jouer avec eux dans le sable.

Bonne ambiance, histoires, partages, tout est là ! Rien de plus simple.

Au passage, je passe pour le héros d’un couple de français attaqué la veille par une énorme araignée dans leur van… A bibi incombe la lourde mission de s’occuper du monstre poilu et de les libérer de sa terrible menace ! La pauvre était pourtant bien calme sur son mur, et ne demandait sûrement rien d’autre qu’un peu de calme et de chaleur.

Détente et sourires
Détente et sourires

Nous arrivons désormais au bout de la surprenante Great Ocean Road, mais nous décidons de pousser encore un peu plus loin. Là où bon nombre de touristes se précipitent sur les 12 apôtres pour vite rentrer sur Melbourne, nous choisissons de poursuivre jusqu’au site de Tower Hill Wildlife Reserve. Cela nous permet de profiter encore des plages et de la mer de ce côté de Melbourne. On profite ainsi de squatter un front de mer pour dormir au bord de la mer, devant une école de surf, avec douches et toilettes en libre accès ! C’est toujours le pied de trouver ces douches quand on vit dans une voiture avec un minimum de confort. Cora en profite pour trouver une combinaison de surf laissée à l’abandon et qui semble lui aller. La veinarde ! Bon, sans la planche, cela ne lui servira pas à grand chose pour le moment.

Le lendemain, on commence par un réveil en douceur, avec petit déjeuner au bord de l’eau. On se fait ensuite une petite marche le long des falaises où on fini par rencontrer nos premiers phoques ! Je ne sais pas vous, mais je trouve que l’on voit vraiment beaucoup d’animaux dans ce pays… Et ce n’est qu’un début ! Dans la réserve de Tower Hill, nous avons la surprise d’être accueillis sur le parking du site par des émeus. Un drôle d’oiseau, qui nous fait forcément penser à de « petites » autruches. L’émeu peut être dangereux, il vaut mieux l’observer de loin, mais c’est un animal qui ici est habitué à l’homme et se montre plutôt curieux (ou en demande de nourriture…).

Après ces dernières sensations, il nous faut maintenant prendre la route du nord, direction le parc national des Grampians.

  • Émeu
    Émeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.