Mont-Blanc : une semaine au coeur des montagnes de Haute-Savoie

Catégories France0 Commentaire

Road-trip en Haute-Savoie : fin du séjour près du Mont-Blanc

Et voilà, nous arrivons désormais à la fin de notre road-trip en Haute-Savoie ! Après une semaine au bord du Lac Léman, nous partons vers Scionzier pour découvrir le Mont-Blanc et les montagnes environnantes.

On approche à grands pas de la fin de notre séjour dans la région, cela nous rend un peu triste forcément. Alors on va tout faire pour en profiter un maximum avant le retour à la maison 🙂

Mont Blanc parc merlet

Cirque du Fer à Cheval

On ne peut pas s’approcher du Mont-Blanc sans passer par le Cirque du Fer à Cheval. C’est une des étapes obligatoires dans la région. Pour y accéder, il faut aller jusqu’au village de Sixt-Fer-à-Cheval, puis continuer vers le nord est jusqu’au Cirque.

cirque fer a cheval cascades

Le Cirque du Fer à Cheval est un des endroits les plus emblématiques et les plus beaux de la région, au coeur d’une réserve naturelle. Pour entrer dans le parc, vous devrez payer 5€ par adulte, ou attendre la fin de journée quand les gardiens s’en vont. Pratique pour une session coucher du soleil (on y reviendra exprès pour cela).

Sur place, vous pouvez faire différentes marches dans la vallée du Cirque. Pour ceux qui le peuvent, il y a aussi des randonnées à y faire, en grimpant dans les montagnes pour profiter de lacs d’altitude. Nous avec Ian, cela sera impossible pour cette année malheureusement.

Le spectacle le plus incroyable à voir, ce sont les différentes cascades que le site vous permet de voir. Mais on joue un peu de malchance, car le soleil est en train de se lever derrière les cascades ! Avec le contre-jour, on ne voit pas grand chose. En plus, on ne peut pas se permettre d’aller jusqu’au bout de la vallée à pied (trop long). Donc on reste un peu frusté de notre visite ici.

cirque fer a cheval lac
cascades cirque fer a cheval

Après cela, on revient sur Morillon au restaurant La Puzze pour notre première fondue Savoyarde ! Un vrai régal ! On a passé un super moment chez eux, avec notre petit bout qui charmait tout son monde :-). Ils ont un super sens de l’accueil en plus d’avoir des plats aux délicieuses saveurs.

Parc Merlet : vue sur le Mont-Blanc

Pour finir la journée après la sieste de Ian, on retourne face au Mont-Blanc, sur les flancs du Parc Merlet.

mont blanc parc merlet

Dans ce parc, on peut déambuler librement au milieu des animaux emblématiques des montagnes (marmottes, chamois, mouflons, bouquetins, etc.). Alors ceux qui nous suivent le savent, on préfère les animaux en liberté, et pas derrière du grillage. Mais ici, pas de cage. Les animaux et les visiteurs sont tous dans le parc (bon c’est un peu comme une cage géante…). Mais ne vous y trompez pas, ce n’est pas un refuge. C’est bien un parc pour une activité commerciale. Autant être clair.

  • mont blanc parc merlet bouquetin

Il n’empêche que le site et son emplacement sont exceptionnels, et que pour les enfants, c’est un vrai régal de pouvoir approcher ces animaux aussi facilement et librement. On n’a pas pu voir de mouflon, mais on a vu les bouqetins. Ils sont énooooooormes !!!

Saint-Gervais-les-Bains, domicile du Mont-Blanc

Pour notre deuxième journée à proximité du Mont-Blanc, on se contentera de faire quelques courses le matin, et de visiter Saint-Gervais-les-Bains l’après-midi.

En désaccord avec l’Etat français, cette commune prétend avoir le Mont-Blanc sur son territoire. Du coup, elle se proclame commune la plus haute de France et d’Europe de l’Ouest, rien que ça ! Bon en vrai, ce n’est pas très important, et ne vous inquiétez pas, la ville n’est qu’à environ 1000m d’altitude. Aucun souci pour y venir en famille donc. Tant mieux pour nous !

Si cette ville s’appelle « les Bains », c’est parce que l’on y trouve des eaux thermales. Les amoureux de balnéo pourront en profiter à loisir, notamment grâce à la source du Fayet.

Pour visiter la ville, il existe sur place un parcours organisé dans la rue, avec les différents monuments et maisons emblématiques de la ville. Il suffit de suivre les panneaux d’information, et les sigles sur les bâtiments pour les localiser. Bien sur, vous pourrez trouver les informations nécessaires à l’office de tourisme de la ville.

  • asint gervais les bains montagnes

Hônnetement, les bâtiments ne sont pas extraordinaires, mais c’est un parcours agréable à faire pour découvrir la ville. Et puis vous pouvez finir tranquillement autour de la place centrale, et finir par un petit goûter en famille dans l’un des cafés du coin. Nous on a trouvé notre bonheur « Aux petits gourmands ». Vous y trouverez boissons chaudes et pâtisseries.

Petite anecdote, pendant nos courses du matin, Morgane m’a demandé d’où venaient les noix du Brésil… J’espère que tout le monde connait la réponse !!!

Mieussy : coopérative Croq’Alpes

Au matin du 3e jour dans la région, le temps est vraiment mauvais. Donc on abandonne l’idée d’aller dehors par cette pluie. Comme il n’y a pas masse de choses à faire dans de telles conditions, on décide de visiter une entreprise de la région, et plus particulièrement la coopérative Croq’Alpes de Mieussy.

Cette coopérative laitière des alpages produit du Reblochon. Et franchement, leur organisation est vraiment moisie. Alors ils ne devaient pas s’attendre à avoir autant de visiteurs, car il pleuvait, mais quand même… C’était très très limite comme accueil l

En tant que végétariens, nous consommons encore du fromage. Même s’il existe des alternatives végétales, il est presque impossible de se passer de fromage dans la cuisine française, que ce soit au restaurant, entre amis ou en famille. En plus, on en a mangé pendant 30 ans, alors dur dur de s’en débarrasser. Le problème du fromage est double. D’un côté, il faut un bébé pour que la mère produise du lait (que ce soit une vache ou un autre mammifère, nous fonctionnons tous pareil !). Donc l’industrie laitière « produit » des veaux et autre bébés mammifères, qui sont condamnés à être tués. De l’autre, la majorité des fromages utilisent l’estomac des veaux. En effet, la production de fromage nécessite la coagulation du lait. Pour cela, la plupart utilise une enzyme obtenue dans la 4e poche de l’estomac d’un très jeune veau (la présure)… C’est le double effet kisscool. Le mieux, et c’est très très compliqué, serait donc de consommer du fromage avec coagulation microbienne ou végétale et du lait de mammifère élevé sous la mère.

Cascade du Rouget : la reine du Mont-Blanc

Déjà notre 4e jour dans le coin, et encore une fois on passera la matinée à faire des courses pour recharger le frigo. A noter que nous avons testé la boulangerie « Au coin du four » de Saint André du Cubzac, plusieurs fois récompensée ! C’était très bon.

Après la sieste de Ian, nous partons direction la Cascade du Rouget, un des sites les plus emblématiques de la région. Attention, ici il pleut même quand il faut beau !!! La faute au vent qui disperse l’eau de la cascade aux alentours. On en prend plein la tronche 🙂

cascade rouget

On se sent tout petit face à cette déferlante d’eau qui est vraiment très impressionnante. Attention à ne pas glisser car le cours d’eau de la cascade est très fort, et vous fait chuter en contrebas. La nature sera toujours plus forte que vous.

Bye bye Mont-Blanc !

Notre séjour en Haute-Savoie touche maintenant à sa fin. Pour finir en beauté, on se décide à aller voir la ville de Chamonix Mont-Blanc. Dans quelques jours sera donné le départ du fameux UTMB, un rêve pour moi !

chamonix utmb

De ce spot, on peut facilement admirer les glaciers en altitude, et on a vraiment hâte de pouvoir emmener notre petit bout dessus un jour. On le sait, on reviendra avec lui dans le coin pour profiter de tout ce que ces montagnes ont à offrir au-delà des 2000 et 3000m de hauteur.

Pour ne pas être trop triste de partir, on se tape une bonne fondue savoyarde en guise de cadeau de départ ! Ca réconforte… On part l’estomac lourd, mais le coeur léger, en rêvant déjà de nos prochaines aventures en famille 🙂

chamonix statue mont-blanc

Budget Haute-Savoie 2019

Pour finir cet article, petit point budget ! Alors l’été dernier, à 3 en Corse, on arrivait à un budget quotidien de 53€ par personne. Est-ce que l’on a fait mieux ou pas cette année ? En sachant que Ian nous coute un peu plus cher en nourriture dorénavant.

  • Transports : 399€
  • Logements : 1254€
  • Activités : 184€
  • Nourriture : 1178€
  • Autres : 18€
  • Budget total : 3032€

Comme l’an dernier, on a encore dépensé beaucoup d’argent en logements. Comme on ne peut encore partir plusieurs jours en randonnée en tente (notre fils est encore trop petit), cela s’en ressent sur le budget. Mais d’un autre côté, on ne fait pas non plus de grosses activités de fou comme saut en parachute ou rafting. Donc ça se compense plus ou moins.

Par contre, niveau nourriture, on s’est encore fait plaisir :-). On a beau être végétariens, c’est un budget que l’on ne prend pas à la légère ! Et si on a dépensé plus que l’été d’avant en bouffe, on a économisé beaucoup sur le transport (pas d’avion !).

budget haute savoie

Au total, cela nous fait donc sur 23 jours, un budget quotidien de 44€. Et comme cela devient de plus en plus dur de ne pas compter Ian, je préfère diviser la note par 3 maintenant.

Il ne nous reste maintenant plus qu’à recharger le compte en banque pour les prochaines vacances !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.