Perou : de Trujillo à Lima, plongée dans la culture péruvienne

Catégories Pérou0 Commentaire

Visiter le nord du Pérou, de Trujillo à Lima

Ultimes étapes de notre voyage au Pérou, nous filons vers le nord vers Trujillo et Lima. Pour y aller, nous partons de Paracas en bus pour un loooooong trajet vers Trujillo.

Au programme : du sable, du soleil, la mer, mais surtout beaucoup de temples et de culture des anciennes civilisations pré-colombiennes ! Ça s’annonce passionnant pour finir notre tour du globe.

Trujillo Lima

Trujillo l’indépendante

On commence notre exploration du nord par la ville de Trujillo, où vivent près de 60 000 péruviens.

Basilica Menor Catedral Trujillo
Basilica Menor Catedral

C’est une ville assez sympa, avec des bâtiments très colorés, notamment autour de la Plaza de Armas. Mais si elle est particulière, c’est pour son caractère de fière indépendante.

Trujillo fut fondée par Francisco Pizzaro, l’un des plus célèbres conquistadors espagnols. Mais paradoxalement, ce sera l’une des premières à déclarer son indépendance vis-à-vis de l’Espagne au 19e siècle.

Trujillo Plaza de armas
Plaza de Armas

Honnêtement, nous si elle nous intéresse, c’est surtout car elle est très bien située pour visiter les plus célèbres sites historiques de la région : les Huacas du Soleil et de la Lune, et le site de Chan Chan.

Trujillo : allez dormir à Huanchaco !

Notre spot pour dormir ? Huanchaco ! Située en banlieue de Trujillo, cette petite ville côtière est un vrai paradis. Soleil, plages, mer, camping, petits restaurants locaux très sympas. On se sent très bien ici ! Ce sera l’occasion de sortir une dernière fois la tente avant le confort douillet d’un appartement en France…

Trujillo Huanchaco plage

Pour s’y rendre, rien de bien compliqué. Trujillo est super bien desservie en ligne de bus. Il faut prendre depuis le centre-ville la ligne des bus rouges, tous nommés Huanchaco (ça devrait être facile à repérer…).

Huanchaco caballitos de totora
Les fameux Caballitos de totora de Huanchaco. L’ançêtre du surf !

Las Huacas del Sol y de la Luna

On commence les visites culturelles par l’un des sites les plus impressionnants du coin : les Huacas del Sol y de la Luna (les Temples du Soleil et de la Lune).

A l’origine, ce sont 2 pyramides très similaires, faite en adobe, le matériau de construction local. C’est simplement des briques de terre crue, séchées au soleil. Ces pyramides ont été édifiées par le peuple des Moche vers le 7e siècle. Le Temple du Soleil est la plus grosse structure unique de l’époque pré-colombienne, et pourtant il en manque un bout ! Mais malheureusement, on ne peut pas la visiter.

  • Huaca de la Luna Trujillo briques adobe
    On voit bien les briques d'adobe

En revanche, on peut aller arpenter le Temple de la Lune, et le billet d’entrée (11 Soles) inclut le guide pour avoir le plus d’explications possible. Chaque souverain a, au fil des règnes, apporté son lot d’aménagements et de construction. En fait, à chaque nouveau souverain le Temple gagnait en hauteur et en largeur. On est loin du procédé égyptien où un pharaon lance un chantier de pyramide et essaie d’en voir le bout.

Chaque année, de nouvelles fresques et de nouvelles tombes sont découvertes, donc on est encore loin d’en avoir découvert tous les secrets !

Chan Chan : les ruines d’une ville Chimu

Second site historique de taille à visiter dans la région : la ville de Chan Chan.

Fondée au 14e siècle par le peuple Chimú, ce complexe de 36km² devait regrouper 60 000 habitants ! Cela en faisait la plus grande ville pré-colombienne, et la plus grande ville faite en adobe au Monde. Malheureusement, El nino avec ses pluies et ses inondations a pas mal érodé les constructions au fil des siècles.

  • Chan chan bassin eau
    Un des bassins d'eau

De tous les bâtiments, un seul se visite : le palais Nikan (11 Soles le billet). C’est un ensemble de pièces, de réservoirs d’eau, de couloirs et de labyrinthes. Ce qui est admirable, ce sont toutes les fresques sur les murs, faites d’oiseaux marins, de poissons, de phoques et de vagues.

Un autre point d’intérêt est la court cérémonielle et ses murs de 4m de large ! Enfin, les fans d’acoustique seront émerveillés par la salle de l’Assemblée. Ici, il y a 24 niches dans lesquelles on s’asseyait, et chaque orateur était clairement entendu par tous grâce aux propriétés de cette pièce.

  • Chan chan relief mammifere
    Un écureuil ?

A côté de ce magnifique site, vous trouverez le Musée de Chan Chan, que l’on vous conseille de passer voir. Quitte à venir là, autant en profiter ! Votre entrée étant incluse dans le ticket de Chan Chan.

Huaca la Esmeralda et Huaca del Dragon

En dehors de ces 2 superbes complexes, il y a dans Trujillo, accessibles en bus ou en taxi dans la ville, deux autres sites intéressants à voir.

Le premier, la Huaca la Esmeralda, est un temple Chimú. C’était vraisemblablement le palais d’un seigneur Chimú, construit sur 3 étages.

Huaca arco iris reliefs
Huaca del Dragon

Le second, toujours dans Trujillo, est la Huaca del Arco Iris, ou encore Huaca del Dragon. Ce site est un peu plus grand que le premier, et devait regrouper des activités religieuses et administratives. Tout comme Chan Chan, on y découvre de très jolies fresques en adobe.

Huaca del dragon chien
Un chien de l’enfer

Petite anecdote, lorsque nous sommes arrivés à la Huaca del Dragon, nous avons été accueillis par un chien assez agressif ! En plus de ressembler à un chien de l’enfer (comme beaucoup de chiens à Trujillo), il était en fait en colère car nous avions avec nous du dentifrice…

Ouais, on a jamais trop compris, mais c’est l’un des gardiens sur place qui nous a éviter de nous faire mordre en sortant notre dentifrice. Allez comprendre, peut-être que ce chien n’aimait pas se brosser les crocs ?

Chiclayo : Musée des Tombes Royales de Sipan

A quelques heures de bus de Trujillo se trouve la ville de Chiclayo. Et non loin de là, la petite ville de Lambayeque, accessible en bus ou en taxi depuis Chiclayo.

Le trésor de Lambayeque, c’est le musée des Tombes Royales de Sipán. Ce musée est vraiment très sympa à faire. On y trouve tout ce qui a été découvert sur le site des tombes de Sipán. Il y a beaucoup de céramiques, mais aussi beaucoup d’ornements en or et en turquoise.

Lima : la capitale avant le départ en France !

Notre petite virée au nord touchant à sa fin, nous redescendons sur Lima. C’est ici que vont se finir nos aventures autour du Monde.

Nous n’avons pas forcément voulu y passer beaucoup de temps, mais on a bien aimé visiter le Musée Larco et le quartier de Miraflores.

Museo Larco, un condensé de culture

Un musée vraiment incontournable si vous passez à Lima. Dans ce musée qui a près de 100 ans et qui est établi dans une maison du 18e, vous pouvez admirer près de 4000 ans d’Histoire !

Vous y trouverez de tout sur les cultures pré-colombiennes, et notamment de superbes collections de céramiques. C’est vraiment très très riche comme exposition.

  • Museo larco ceramique

Pour couronner le tout, il y a le café du Musée, qui est sympa, et un truc un peu fou, la collection complète du Musée qui est visible dans le stock ! On n’a jamais vu ça ailleurs et vous ???

Miraflores et le Parc de l’Amour

Un petit coin que nous on aura aimé de Lima : Miraflores et le Parque del Amor.

Si vous voulez prendre un bol d’air frais dans la grande ville qu’est Lima, c’est à Miraflores qu’il faut aller ! Quartier assez touristique, et surtout blindés d’expatriés, on sent qu’il y a un peu plus d’argent dans les environs.

Mais ce qui fait son charme, c’est surtout son Parque del Amor, qui permet de flâner en amoureux au bord de l’océan Pacifique. Un endroit vraiment cool dans tout ce tumulte urbain.

  • Miraflores fleurs

Avant de quitter Lima, nous avons un stop à faire au Central, un restaurant récompensé par le guide des 50 meilleurs restaurants du Monde. Le Central est arrivé à la première place pour l’Amérique du Sud. C’est notre ami François qui nous a donné envie d’y aller ! François est un grand fan de gastronomie (et notamment d’Alain Passard…), et il a fait du Central un objectif de son voyage au Pérou. Cela nous avait suffisamment interpellé pour y aller faire un tour.

C’était top comme expérience, avec des explosions de saveur. Bien loin de notre mode de vie des 27 derniers mois, on a pris beaucoup de plaisir, même si on aurait aimé avoir plus de bouchées à déguster sur chacune des différentes recettes testées.

Nous voilà donc à la fin de notre voyage de 27 mois. Il s’est passé énormément de choses depuis ce mois de Mars 2014 où nous avions pris nos avions pour l’Australie… Cela serait long à résumer maintenant ! Mais si une page se tourne sur cette vie d’aventures, une nouvelle page va s’écrire sur notre retour en France, avec plein de beaux projets à venir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.