Canada : 1 semaine à Vancouver Island, road trip en Colombie Britannique

Catégories Canada0 Commentaire

Road trip d’une semaine à Vancouver Island, au Canada !

Ça y est, l’été est là, et il est temps pour nous de profiter de nos premières vacances depuis notre retour en France. Pour cela, on part faire un road trip au Canada, sur la côte ouest. Nous partons pour la Colombie Britannique et plus particulièrement, Vancouver Island !

La Colombie Britannique, on en rêve depuis que l’on a vu les aventures de blogueurs comme Alex Vizeo ou Little Gypsy. Et surtout moi j’en rêve depuis que j’ai vu Into the Wild il y a près de 10 ans de cela !

Vancouver-island-orque-telegraph-cove-couverture

Profiter des grands espaces canadiens… ou pas !

Je vous avoue que lorsque l’on a choisi cette destination avec Morgane, moi j’étais comme un gosse en train de réaliser un de ses rêves les plus fous. Et je me suis empressé de travailler sur les treks que l’on pourrait y faire.

Des montagnes, des lacs, des ours (euh… ça mord non ?), des élans, bref, tout y est pour passer des journées entières dehors à marcher, et dormir en tente, au milieu d’une nature sauvage et magnifique. Sauf que, nous avons eu la chance d’être plutôt efficaces sur notre projet de l’année, celui d’avoir un enfant :-). Du coup, on part à 3. Enfin à 2 et 1/2 plutôt, car Morgane était enceinte de 3 mois lors de notre séjour au Canada.

Canada-Colombie-britannique-randonnee

Alors on oublie un peu notre programme en matière de treks, et on repense le tout en fonction de la forme de Morgane. Car malheureusement, elle est assez malade, et il nous faut adapter le road trip pour que tout le monde puisse en profiter. Voyager enceinte, c’est tout à fait possible, il faut juste adapter ses activités en fonction de la condition physique et mentale de la maman. La seule contrainte est qu’en fin de grossesse, vous ne devez pas prendre l’avion en cas d’accouchement (ce qui parait assez sensé !)

1 semaine à Vancouver Island, notre programme

Pour cette première partie de nos vacances, on s’est prévu un programme aux petits oignons, afin de pouvoir quand même en profiter avec Morgane.

Surtout, pensez à bien vous renseigner en amont si vous voyagez en étant enceinte, car certaines activités peuvent être déconseillées, interdites, ou autorisées.

Pour notre semaine de road trip sur Vancouver Island, on avait peur de ne pas pouvoir sortir en mer notamment, pour voir les orques et les ours. Mais au final, là où on est allé, c’était tout bon ! Mais attention, selon les endroits fréquentés et les bateaux, vous pourriez avoir des retours différents.

Canada-Colombie-britannique-enceinte

Pour aller sur l’île de Vancouver, on a pris le ferry avec BC Ferries, depuis le port de Tsawwassen et jusque Victoria. Notre ferry de retour part de Nanaimo jusque Horseshoe Bay.

Notre programme :

Louer une voiture en Colombie Britannique

Alors, pour bien commencer notre voyage en Colombie Britannique, on loue une voiture depuis l’aéroport de Vancouver, chez Alamo.

Attention à ne pas confondre Vancouver (la capitale de l’Etat de Colombie Britannique, située sur le continent), et Vancouver Island, la grande île située face au continent et accessible facilement en ferry.

Le port de Vancouver

Pour notre séjour ici, on est donc passé par Alamo (via le comparateur Expedia.ca) pour la location de la voiture. Je vous avoue que l’on est allé au moins cher… Et on se retrouve avec une fiat 500 pour notre road trip ! Bon, ça ne commence pas très bien, car je mesure 1m81 moi ! Mais bon, les sacs à dos tiennent dedans, c’est l’essentiel…

Point intéressant, au retour du véhicule, ils nettoient la voiture. Donc après relecture du contrat, on a la bonne surprise de constater qu’on n’est pas obligé de la rendre dans un état nickel. Franchement, vu les routes que l’on a parfois pris (j’ai pris la fiat 500 pour un 4×4…), on est soulagé de ne pas devoir la laver du sol au plafond !

1er jour : whale watching avec Orca Spirit à Victoria, puis route vers Ucluelet

On commence notre première journée à Vancouver par un tour de whale watching. On a choisi Orca Spirit par les avis qu’on en avait eus. Le but pour nous, c’est pas tant de voir des baleines, mais plutôt des orques ! On n’est pas blasé des baleines, mais on en a déjà vu lors de notre tour du Monde. Donc priorité aux orques. La sortie nous a coûté 234$.

Comme Morgane est enceinte, on ne peut pas prendre le zodiac. On part donc avec un bateau à coque rigide.

  • Canada Colombie britannique orca spirit baleine

La balade est top, et si nous n’avons pas vu d’orques, nous avons croisé des lions de mer, des phoques, un bébé marsouin et une baleine à bosse. D’après notre pilote, le bébé marsouin ne devrait pas survivre longtemps sans sa mère dans une zone avec autant de prédateurs…

Pour finir notre première journée à Victoria, on vous conseille une petite balade au Beacon Hill Park.

C’est un joli parc qui borde la mer, et qui a aussi pas mal de coins à l’ombre des arbres et des aires de jeux pour les plus jeunes. Avec toute cette herbe brûlée, on se croirait presque en dehors de la ville. On y croise pas mal d’occupants : écureuils, canards, hérons bleus.

Canada-Colombie-britannique-victoria-totem-beacon-hill-park

Après cette visite, on doit prendre la superbe fiat 500 pour aller jusque Ucluelet. 4h de route à faire, mais au final on arrive dans une très jolie auberge ! Pas de nuit à la belle étoile, il parait qu’il y a des ours, des loups et des pumas dans les environs.

On vous recommande chaudement le C&N Backpackers de Ucluelet. Le proprio est super sympa, la maison est vraiment belle, et le coin est top, au milieu de la nature. On se croirait dans un refuge pour vieux hippies…

2e jour : bear watch + visite des Botanical Gardens de Tofino

Pour cette deuxième journée, on se lève très très tôt : 4h45 !

Rendez-vous chez Remote Passengers, à Mears Landing dans la ville de Tofino. De Ucluelet, il vous faudra faire 40mn de route, donc faites comme nous, restez dormir à Ucluelet le coin est plus sympa. Coût de la sortie en mer : 236$ à deux.

  • Canada Colombie britannique mears landing queue baleine

On lève l’encre à 6h30 sur un zodiac (qui n’a pas d’encre d’ailleurs, puisqu’il est amarré au ponton…), et c’est parti pour 3h de navigation sur une eau plate au cœur des fjords et des iles du secteur.

Pas de danger pour les femmes enceintes, la balade est dans un coin où l’eau ne fait normalement pas de remous. Donc pour le coup le zodiac n’est pas un problème.

On a pu voir lors de cette sortie pas mal d’animaux ! Un phoque, un marsouin, mais surtout, le roi de la matinée : l’ours noir ! En fait on en a même vu 3, à différents endroits.

  • Canada Colombie britannique tofino mer

Le principe est simple, tôt le matin les ours noirs sortent de leur cachette pour aller retourner les rochers sur la plage, afin de se nourrir des coquillages et des crabes. Ils mangent aussi des poissons et des baies, mais ne sont pas très friands des humains… Donc peu de chance qu’un ours se mette à courir et nager vers votre bateau 🙂

Cette visite a aussi été marquée par une sensibilisation sur les problèmes liés aux fermes de saumon. Ces fermes sont dans l’eau, et ce sont de gigantesques bassins où croupissent plein de saumons. Mais des phoques peuvent parfois s’y retrouver prisonniers en venant y pêcher, et les saumons d’élevages transmettent leurs maladies aux spécimens sauvages. En plus, la pollution des élevages détruits les sols alentours. Bref, c’est une vraie source de problèmes pour l’environnement et la biodiversité locale.

Si vous devez manger du poisson, prenez du poisson sauvage, pêché à la ligne ! C’est le meilleur moyen de limiter l’impact sur l’environnement pour ceux qui veulent continuer de manger du poisson.

Botanical Gardens de Tofino

On finit notre matinée à Tofino par la visite des Botanical Gardens. Accessible pour 12$, le lieu est vraiment super sympa, et plein d’humour.

Ce sont plein de petits espaces, où sont cultivées diverses plantes. Il y a même du cannabis, mais ça on vous laisse le chercher ! Des sentiers ont été aménagés pour pouvoir se balader tranquillement, et on passe même par un bout de forêt humide.

Canada-Colombie-britannique-tofino-botanical-gardens

Vous pouvez vous restaurer au Darwin’s Café sur place, ou faire comme nous et aller au Common Loaf Bake Shop en ville. C’est sain, fait maison, avec pas mal d’options végétariennes, et pas cher ! On en a eu pour moins de 10$.

On a fini la journée à Ucluelet, en découvrant les plages de Big Beach et de Little Beach. La première est un peu trop rocailleuse à notre goût, et à la seconde il faisait trop froid pour s’y baigner ! Dommage…

3e jour : petite randonnée sur le Wild Pacific Trail + visite du Ucluelet Aquarium

Pour le 3e jour sur l’île de Vancouver, on la joue cool pour reposer Morgane. Donc on commence par une loooooongue balade de 5,5km ! Rigolez pas, ça nous a pris 3h… Je vous laisse une carte pour que vous trouviez le début de la marche.

Wild-pacific-trail-map-Ucluelet

On a arpenté un bout du Wild Pacific Trail pour ce faire. Celui-ci fait le tour de la péninsule de Ucluelet. Pas grand chose de particulier, si ce n’est la présence de black oyster catchers, des petits oiseaux noirs avec un bec fin rouge vif. Aussi appelé Huitrier de Bachman en français, c’est un amateur de fruits de mer !

Pour la suite, on visite l’aquarium de Ucluelet, pour 14$ par personne. Certains aquariums sont ouverts, et il est autorisé de toucher les animaux y vivant pour voir comment ils interagissent avec nous. Attention, certains autres aquariums sont ouverts, mais interdiction d’y toucher les locataires !

Ce qui nous a plus dans cet aquarium, outre la découverte d’espèces marines, c’est surtout le fait que chaque année, ils pêchent ce qu’ils exposent. Et en fin de saison, ils relâchent tout ce petit monde dans leur milieu naturel. En plus de ça, comme l’aquarium est connecté à la mer, certains œufs et des larves arrivent directement de la mer, et se développent dans l’aquarium. Plutôt cool et bien pensé !

  • Ucluelet aquarium jellyfish

4e jour : petite randonnée sur le Wild Pacific Trail + sortie en canoë à Tofino

Ucluelet-wild-pacific-trail-poteau-cadenas

4e jour, on commence tranquillement par une nouvelle petite balade sur le Wild Pacific Trail. Juste 2,6km, donc une petite sortie, mais cela fait du bien quand même. Servez-vous de la carte au-dessus pour trouver où se fait cette marche tout au bout de la péninsule.

Au niveau du parking, il y a des panneaux qui indiquent la présence d’ours, de loups et de pumas à nouveau… Pas très rassurant. Et pour ceux qui pensent à venir avec un chien, oubliez, c’est déconseillé si vous n’avez pas de laisse. Le mieux : faire du bruit pour qu’ils s’éloignent. En revanche, on a croisé des geais de Steller, et c’est vraiment un très bel oiseau ! C’est une espèce de corbeau, avec un jolie pelage bleu qui brille avec le soleil. Tellement beau qu’il a été retenu pour être l’un des emblèmes de la Colombie Britannique.

  • Ucluelet wild pacific trail geai steller

A la fin de cette balade, vous pouvez allez à Terrace Beach pour vous détendre. On est loin d’une belle plage de sable, mais ça fait l’affaire.

Après la plage, retour en forêt. Sur la route entre Tofino et Ucluelet, on traverse la Pacific Rim Reserve, et il y a des espaces pour se garer sur le bord de la route. Vous ne pourrez pas les rater. Ils signalent les débuts de 2 balades de 1km chacune, appelées Rainforest trails (la A et la B…).

  • Ucluelet wild pacific rim reserve riviere

Immersion en culture indienne

L’après-midi, on a rendez-vous avec Tyler au port de Tofino. Tyler est un descendant des peuples amérindiens de la région, et travaille pour la T’ashii Paddle School.

Il nous invite à monter à bord de son canoë fabriqué selon une méthode traditionnelle, et à pagayer avec lui à travers les eaux calmes du coin.

Tofino-canoe-indien

Contre 136$, on est donc bercé pendant 2 heures au rythmes des histoires et légendes amérindiennes locales. Et la balade est assez sympa. On a pu apercevoir de nouveaux phoques, et aussi des bald eagles, c’est oiseau de proie à tête blanche qui est le symbole des Etats-Unis. Un très bel oiseau, qui en fait n’est pas un aigle mais un pygargue (je vous laisse regarder sur Internet pour apprendre la différence).

5e jour : Sproat lake + Little Qualicum Falls

On débute cette 5e journée par 1h20 de route, direction Sproat Lake. Pour y aller, c’est très simple. Il n’y a qu’une seule route menant et partant de Ucluelet, la route 4. Donc vous ne pouvez pas vous tromper ! Normalement…

Sproat Lake est connu dans la région pour ceux qui veulent s’y détendre, et profiter du lac et de ses rives où il fait bon pique-niquer.

Mais ce qui fait la renommée du lieu, ce sont ses pétroglyphes. En longeant l’une des rives du lac, vous arrivez à ces fameux rochers gravés, qui dateraient de la préhistoire. On sait très peu de choses sur ces dessins appelés K’aka’win. Pour ceux qui le veulent, il y a aussi un camping où rester.

Sproat-lake-petroglyphes

Les chutes de Qualicum

En poursuivant notre road trip vers Qualicum Beach, et en à peine 50mn, vous arrivez aux Little Qualicum Falls.

Dans ce parc provincial protégeant la forêt locale, vous pourrez là encore profiter des installations pour passer une demi-journée en famille ou entre amis. Le coin est assez sympa pour un pique-nique.

Mais le plus intéressant ici, c’est de faire la boucle autour de la rivière, et découvrir les différentes chutes d’eau. La balade est d’environ 6km, et il n’y avait pas grand monde à faire le tour complet quand nous y étions.

  • Salmon point B&B

Morgane étant pas très en forme, on s’arrête au Salmon Point B&B sur la route de Telegraph Cove, pour couper la route. C’est à une grosse heure des chutes de Qualicum. On y a loué une cabane en bois, avec des toilettes sèches à côté. C’était vraiment top ! Le petit défaut étant de devoir aller prendre la douche dans la maison de la dame qui loue la cabane. C’est pas super pratique. Mais le rapport qualité/prix est vraiment top, on a payé 66,50$ pour deux.

6e jour : whale watching à Telegraph Cove

Le lendemain, on reprend la route direction Telegraph Cove, le spot pour être sur de voir des orques ! Il nous faut encore faire 3h de route, mais ça y est, on y arrive.

En arrivant sur place, on file réserver notre spot de camping au Telegraph Cove Resort. Hé oui, ce soir on dort en tente !!! En fait, on n’a pas trop le choix si on veut ne pas trop dépenser. Et puis bon, on voulait quand même utiliser notre tente au moins une fois pendant ces vacances…

Le moral est au beau fixe, surtout qu’à Stubbs Island Whale Watch, où nous réservons notre tour en mer, on nous promet 90% de chances de voir les orques. On touche au but !

Franchement, on a été super ravi par ce tour en bateau. La région est pleine de vie. On a pu voir 2 ou 3 baleines à bosses, et elles ont même fait des sauts après une partie de pêche générale. D’ailleurs, un pod de dauphins et pleins d’oiseaux de mer ce sont joints aux baleines pour la pêche. C’était assez impressionnant. Sur une petite ile, on a croisé le chemin de 2 lions de mer de Steller. Ils sont tellement beaux et massifs ! On n’aimerait quand même pas camper juste à côté…

  • Telegraph Cove baleine a bosse

Et enfin, les orques. Pas un, ni deux, mais 5 orques se sont montrés à nous ce jour-là ! C’était magique. On a pu profiter longuement d’eux, les voir sauter hors de l’eau. Un moment inoubliable de notre road trip. Et cette nageoire du male, si grande et si droite ! On a tous l’image de la nageoire arrondie de l’orque dans sauvez Willy. Cela n’arrive qu’aux pauvres orques en captivité. Les sauvages eux n’ont pas ce problème.

Depuis ce tour, on a été beaucoup sensibilisé sur les nuisances des bateaux. On se dit qu’il faudrait surement plutôt faire ce genre de sortie en kayak ou en canoë. Le bruit des bateaux perturbe fortement les orques résidents du coin.

7e jour : balade près de Telegraph Cove pour voir les orques + route vers Campbell River

Pour notre dernier jour de road trip sur l’ile de Vancouver, on souhaitait faire une marche à pied jusqu’à un point de vue, permettant de voir les orques passer au large. Elle part du fond du camping donc demandez votre chemin une fois que vous y êtes. C’est une marche de 30/45mn, en montée !

Malheureusement, après la nuit en tente Morgane ne se sent pas très bien. Du coup, on préfère ne pas la faire. Je vous avoue qu’à l’heure matinale où nous sommes, on n’est pas très rassuré non plus à cause des ours et des loups… Oui, on s’en fait toute une montagne, mais je n’ai pas envie qu’on se mette en danger avec Morgane enceinte et fatiguée.

Edgewater-motel

Après un bon petit-déjeuner, on fait demi-tour et on retourne sur nos pas direction Campbell River. Là on passe la fin de la journée et la nuit à l’Edgewater Motel, dont la propriétaire asiatique est trop adorable ! En plus, on peut accéder à la plage en contre-bas via un grand escalier partant de sa terrasse/jardin.

C’est donc la fin de ce super road-trip sur l’ile de Vancouver, demain on rentre sur le continent en prenant notre ferry à Nanaimo. Honnêtement, on a passé une super semaine ici. Même avec Morgane pas trop en forme, on a pu faire pas mal de visites et d’activités. On repart avec plein de beaux souvenirs, avant d’attaquer les montagnes de la Colombie Britannique pour la suite de notre voyage au Canada !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.